Qu’est-ce que c’est ?

C’est la spontanéité, la révélation. L’inspiration d’un point de vue physique ou artistique n’est pas dissociable pour moi. Il s’agit du souffle qui nous remplit, qui nous comble, qui nous fait vibrer. C’est la spontanéité, la beauté dans les petits détails du quotidien, dans l’Histoire ou dans nos rêves. Tout ce qui nous passionne, tout ce qui nous fait vivre est source d’inspiration.

Où l’a trouver ?

La réponse est à la fois simple et complexe… en soi !

Pour cela il faut apprendre à se comprendre, se connaître et se libérer. Il est évidemment possible de trouver l’inspiration dans la nature, dans l’œuvre d’autres artistes ou encore dans une simple odeur, un geste, une citation ou les détails du quotidien mais finalement, c’est l’écho qui résonne en VOUS.

Ce portrait n’a rien de créatif ou d’original, c’est la première image que nous avons réalisée. C’est le cliché que j’appelle test ou échauffement lors des shootings. Chacun prend son temps pour soigner les quelques derniers détails, réapprivoiser ses compétences, s’acclimater au nouvel univers.  

Je tiens à féliciter Martine d’avoir su capturer l’émotion au bon moment bien qu’il s’agissait de son premier shooting en tant que photographe. Elle a su saisir le cliché dans le mood ambiant du moment : la joie, la confiance et l’amour.

Photographe: Martine Favre
Retoucheurs: Thierry Galeuchet & Tiwari
Mua: Barbara Liechti
Concepteur lumière: Thierry Galeuchet
Assistante bonheur: Valentine Michellod
Studio: Youlook.ch

Les étapes – exemple

Pour imager cet article, j’ai choisi 4 photos que nous avons réalisés à l’improviste lors d’une soirée entre amis. J’y ai glissé les anecdotes de chacune d’entre elles.

Pour la petite histoire, j’étais allée rendre visite à Barbara l’après-midi qui m’a maquillée. Puis, ayant retrouvé mes amis chez Thierry, ils ont été inspirés par le maquillage de Barbara et nous avons donc décidés de faire quelques clichés pour s’amuser.

Selon moi, pour que les idées émergent, il faut être dans de bonnes conditions, être en confiance et remplie de belles énergies positives. Pour ma part, ce soir-là, j’étais heureuse et entourée de mes amis aussi bien adorables, que bienveillants ou lumineux. Tous les éléments étaient réunis pour créer.

Pour cette deuxième image, j’avais décidé de représenter la joie par le chocolat.

L’inspiration :
Un jour, alors que j’étais triste, mon meilleur ami m’a amené du chocolat noir et des tomates cerises. Nous les avons dégustées ensemble en laissant les larmes couler puis en rigolant de l’absurdité de ce mélange. Cela me tenait donc à cœur de mêler les tomates cerises (voir photo suivante) et le chocolat.

Pour être plus originale, nous avons symboliser l’amitié et l’amour par le collier en chaîne avec le cœur en pendentif. Le chocolat représente ici la gourmandise, la douceur sucrée de luxe grâce aux différentes perles collées avec soin par Thierry. L’émotion n’avait rien de plus vrai, un bien-être intense, un épanouissement et beaucoup d’amusement.

Pour cette troisième image, nous nous sommes laissées emporter par l’armoire magique de Thierry, le fameux fourre-tout aux oublis des modèles et quelques souvenirs de voyage.

L’inspiration :
Avec Martine, nous nous sommes plongées dans ce placard et nous y avons déniché un chapeau de paille asiatique. A ce moment précis, nous nous sommes égarées dans la folie, l’excitation et le fou-rire. Nous avons trouvé un reste de tomates cerises et avons décidés de l’intégrer au projet sans trop savoir comment. Thierry dénicha une petite branche d’une couronne d’épines et piqua la tomate dessus. Il prit un bout de tissus et m’en couvrit les épaules afin d’en faire un vêtement. Durant le cliché, il se tenait derrière moi et tenait le drap sur le chapeau pour y créer une atmosphère plus fermée et intime.

Ce cliché est décalé, dénué de sens et la lumière me fait parfois penser à mes souvenirs d’enfance, lorsque je jouais avec une lampe torche que j’allumais sous le menton. Mais quand bien-même, cette image me plaît car elle me remémore notre folie commune.

Pour cette dernière image, la plus drôle et mémorable selon moi, nous avons failli perdre l’amitié de Thierry par un geste déplacé que nous avons eu.

L’inspiration :
Confiant (un peu trop…), Thierry nous a laissé parcourir sa maison pour y trouver de l’inspiration. En se baladant, nous sommes tombées sur une magnifique petite plante. Dans un élan de folie mêlée à de la créativité, je suis allée chercher une paire de ciseaux pour y couper une branche de ce superbe arbuste. Martine m’aidait à tenir la branche et toutes fières nous décidions de compléter le look avec une autre touche végétale. Naturellement nous nous sommes dirigées dans la cuisine et on finit par y prendre deux sachets de thé en guise de boucle d’oreille.

Une fois remontées à l’étage, Thierry nous a présenté une veste de blazer qu’il trouvait intéressant pour la photo. Contentes de nous, nous lui avons présenté notre projet avec notre majestueuse branche. Thierry désemparé, nous expliqua qu’il s’agissait d’une branche de son bonsaï qu’il avait reçu une dizaine d’années auparavant. Mal à l’aise, on prit cela à la rigolade et on décida d’honorer cette branche par un cliché.
Sorry Titi ! ♥

Les pièges à éviter

Regarder d'autres photographies et espérer le même résultat

  • La déception est assurée dans 99% des cas
  • Il vaut mieux s’inspirer de films, de théâtres ou tout autre forme d’art pour revisiter à sa manière.

Vouloir tout maîtriser et exiger la perfection

  • Si on laisse place à la créativité et l’imaginaire, on ne peut pas exiger la perfection dès le premiet jet.
    Chaque idée mérite que l’on soigne et ajuste des détails et, parfois, on ne maîtrise par certains éléments.
    Peu importe, laissez-vous être libre, adaptez-vous et osez.