Biographie

Peter Coulson est né en 1961 en Australie. C’est l’un des photographes de portrait en noir et blanc les plus connus actuellement. Ses photos de femmes dégagent une belle énergie et imagent la féminité dans toute sa splendeur. Sa force se trouve dans sa direction de modèle, sa bienveillance et son humilité.

Il a commencé la photographie en parallèle de son activité professionnelle où il gérait une entreprise de pêche. Peu de temps après, il s’est consacré entièrement au huitième art.

Il fait chaque année une tournée mondiale afin d’enseigner la lumière, la direction de modèles et diverses pratiques et techniques de la photographie. Dans la plupart des des workshops, il prend des modèles qui se sont elles-mêmes coiffées et maquillées afin de montrer que la photo qu’il a prise est accessible à n’importe quel photographe avec peu de moyen. Il est d’une simplicité déconcertante.

Il ne cherche pas à parler avec des termes techniques étrangers aux amateurs venus suivre le workshop. Ses cours sont accessibles à tous, denses mais simples et clairs pour un résultat réussi et une évolution garantie.
Ses photographies ont été récompensées par de nombreux prix et partagées dans divers magazines internationaux.

Un rêve, de l’audace et de la volonté

En mai 2019, j’ai eu la chance de pouvoir réaliser un de mes rêves les plus fous, à savoir, poser pour lui. Lorsque j’ai commencé la photographie en 2015, je me souviens d’avoir vu ses photos et d’avoir été frappée par la beauté de ces femmes, par la profondeur du traitement de l’image et des émotions qui s’y dégagent. Il me semblait inaccessible.

Tout a commencé le 5 janvier lors d’une discussion avec un photographe suisse (merci Titi !) qui me parle de la venue de Peter Coulson en Suisse au mois de mai. Il me pousse à le contacter et me dit qu’il faut essayer si c’est que je souhaite.

Etant une admiratrice de ce photographe australien depuis des années et une grande rêveuse, je me lance le défi un peu fou de lui écrire un message sur instagram pour tenter ma chance. Pour l’an 2019, j’avais 3 objectifs concrets que je m’étais fixé en photographie mais un objectif plus large était de tenter et d’arrêter de me trouver des excuses et de me poser des questions avant même d’avoir essayé.

Comme je l’imaginais, Peter Coulson a beaucoup d’abonnés et donc ne peut pas lire tous les messages instagram qui lui sont envoyés. J’ai attendu patiemment jusqu’au 1er mars, date à laquelle mon ami photographe me relance et me pousse à lui réécrire !”. Sans trop d’illusion, je lui envoie un email.

Quelques jours plus tard, je reçois une réponse de sa part qui me dit qu’il est intéressé et m’aiguille vers des personnes à contacter. Après quelques téléphones et mails, j’avais une place de modèle pour la semaine. Etant donné que j’étais dans une période d’examens, j’ai dû me restreindre à uniquement 2 jours.

Connaissez-vous cette sensation indescriptible où votre cœur bat plus vite, plus fort, où vous êtes à la fois excitée et stressée, où vous êtes conscient que c’est LA chance de votre vie et qu’il n’y en aura pas nécessairement deux. C’est dans cet état que je suis partie à Zurich. J’étais sur un nuage mais j’avais également peur de me décevoir, de ne pas être à la hauteur…J’étais angoissée.

Durant le workshop, il a été d’une bienveillance, d’une patience et d’une gentillesse incroyable, ce qui est évidemment très important lors d’une relation modèle-photographe. C’est une personne humble et avec qui il est très agréable de travailler.
Son assistante Rebecca était elle aussi douce, bienveillante et drôle à la fois.

Je me réjouis déjà de l’an prochain !

Pour terminer, je vous dirai qu’il faut continuer de rêver, de rêver grand même et de se donner les moyens, de tenter afin de ne jamais regretter.

Merci à Giulio pour les photos backstage.

Quelques conseils qu’il m’a donné

Il ne faut pas chercher à plaire physiquement à l’industrie de la mode en passant des heures à se torturer. Préférez plutôt évoluer dans les expressions, attitudes et émotions transmises.

Si vous êtes plongée dans un vase où uniquement votre tête dépassera et qu’une émotion forte se dégage de votre visage, la personne qui regardera la photo sera impressionnées et se souviendra de cette émotion. Elle se demandera si vous êtes habillée ou non, mais peu importe, c’est l’émotion qui primera, c’est ce que vous dégagez.
A l’inverse, si vous êtes nue et que vous avez un sac sur le visage, on ne se souviendra pas de vous et le corps ne sera jamais au goût de tout le monde et  la perception évoluera au fil des années suivant la mode. On voudra toujours plus d’un corps alors laissons Photoshop s’occuper de cela plutôt que de complexer et de s’en rendre malade.

Durant un shooting, bougez gentiment et continuellement, se mettre dans sa bulle sans chercher à poser.

Ressentez les émotions, laissez-vous emporter et lâchez prise. 

Imaginez, rêvez et jouez avec vos émotions. Prenez une attitude et laissez votre langage corporel l’interpréter naturellement. 

N’essayer pas de réfléchir et laissez-vous bercer dans le mood dans lequel vous êtes. Il n’y a pas plus fort en photographie qu’une vraie émotion transmise, peu importe si la photo est floue ou que la pose ne soit pas optimale.